Revue de presse

La Vierge Noire visite Muxia
La Voz de Galicia, le 12/11/10

C’est sous une pluie intense et après avoir parcouru plus de 1400 km que son arrivé hier à Muxia de pèlerins très spéciaux. Il s’agit d’un groupe de Français qui ont quitté la localité de Rocamadour (dans le Lot, près de Bordeaux) le 12 septembre avec comme objectif d’arriver à St-Jacques en même temps que le pape Benoît XVI.

Lire la suite en espagnol : « Visita a Muxía de la Virgen Negra »

———————————————————————————————————–

Les pèlerins se sont donné rendez-vous à Compostelle
La semaine du Lot du 9/12/10

———————————————————————————————————–

Un groupe de Pèlerin français avec une vierge du XIIe siècle
La Voz de Galicia le 3/11/2010

Une trentaine de pèlerins français cheminent depuis Rocamadour et jusqu’à Santiago en portant Notre-Dame de Rocamadour.
La Vierge, qui date du  XIIe, pèse sept kilogrammes et est transportée sur le dos des pèlerins qui se relaient. Un sac à dos sur mesure a été élaboré à cet effet.
Les pèlerins font halte dans les paroisses et invitent les fidèles à les accompagner sur un tronçon du parcours.
Le groupe est formé par des personnes d’origine très différente. Il est composé d’un non-voyant, Marc Antoine, toujours accompagné de son chien Velours.

Lire la suite de l’article en espagnol : « Un grupo francés peregrina con una virgen del siglo XII « 

———————————————————————————————————–

L’effet attendu de l’appel du Pape ne se traduit pas encore sur le chemin de Compostelle
La Voz de Galicia, 1/11/10

Les alberges publiques n’ont pas pu faire le plein de pèlerins pendant plusieurs jours, quelques alberges sont déjà fermées.

(…) Un des groupes les plus importants était composé d’un groupe de trente français qui portaient dans leur sacs à dos une représentation de Notre-Dame de Rocamadour, de sept kilos. Leur arrivée à Compostelle a coïncidé avec la visite du pape. Mais ce pèlerinage, en dépit de son caractère religieux, était déjà programmé avant l’arrivé de Benoît XVI. Le groupe profitera de sa présence pour se rendre à San Caetano afin de tenter d’apercevoir le Saint-Père, tout en sachant que cela ne sera pas aisé.

Lire l’article en espagnol : « El esperado efecto llamada del Papa todavía no se aprecia en el Camino »

———————————————————————————————————–
Des pèlerins français marchent de Rocamadour à Fisterra avec une Noire Vierge sur le dos
La Voz de Galicia le 28/10/2010

A l’occasion de L’année Jacquaire, de nombreux pèlerinages ont été organisés sur le chemin. Autour du 8 novembre, des pèlerins, qui marchent depuis le dimanche 12 septembre depuis Rocamadour (département du Lot, dans la région Midi-Pyrenees), devraient arriver à Fisterra. Ils marchent avec une Vierge Noire sur le dos. Il s’agit d’une réplique d’une très célèbre sainte en France.

Lire la suite de l’article en espagnol : « Peregrinos franceses caminan desde Rocamadour hasta Fisterra con la Virgen Negra a cuestas »

———————————————————————————————————–

La Vierge Noire chemine vers Compostelle
Pèlerin n°6673 du 24/10/10

Du Lot à Compostelle, la Vierge noire de Rocamadour se fait pèlerine. Portée à dos d’homme pendant 1 287 km, elle arrivera à Compostelle le 5 novembre, veille de la visite de Benoît XVI. Une manière originale de fêter l’Année jubilaire.



————————————————————————————————————

De passage par Estrella, témoignage de pèlerins sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.
Janine et Alain Faucon : « La Vierge de Rocamadour est vénérée à différentes étapes du Camino »

Revue Calle Mayor, n°446 du 14/10/10

————————————————————————————————————
La Vierge noire sur le chemin
Blog Sud-Ouest, 06/10/2010.

Samedi 2 octobre, le pèlerinage Rocamadour-Compostelle faisait étape à Saint-Jean-Pied-de-Port, après une messe solennelle le soir en l’église d’Ispoure. Dimanche matin, les pèlerins et la Vierge noire s’élançaient en direction de la frontière espagnole.

En cette année jacquaire, les paroissiens de Rocamadour ont entrepris le pèlerinage de 1 300 km jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle accompagnés de la statue de la Vierge noire, Notre-Dame de Rocamadour, portée à dos d’homme.

Les pèlerins et la statue en bois, partis le 12 septembre de Rocamadour, atteindront la cathédrale de Santiago le vendredi 5 novembre, veille de la visite du Pape Benoît XVI dans la ville galicienne. Cette pérégrination est ouverte à tous. Depuis le départ, près de 1 100 personnes ont fait un bout de chemin avec le groupe de marcheurs.

Pèlerinage Rocamadour- Compostelle (2) 3-10-10.JPG

Ce dimanche, ils sont une quinzaine à quitter Saint-Jean-Pied-de-Port au petit matin. Parmi eux, Alain et Marc-Antoine, pèlerin non voyant et son chien Velours, qui sensibilisent à l’accueil des malvoyants et de leurs compagnons à quatre pattes sur la voie de Rocamadour. Un autre groupe a pris de l’avance et attend la Vierge à Ibañeta. Certains, trop fatigués ou blessés, continuent le chemin en voiture. D’autres personnes rejoindront les pèlerins ce soir à Roncevaux.

L’objectif est de sensibiliser les populations du chemin au rôle majeur que Rocamadour a joué dans l’histoire compostellane et de valoriser la voie de Rocamadour sur les chemins de Compostelle. Tout au long du Camino, on peut rencontrer des représentations de la Vierge noire dans plusieurs villes d’Espagne. Mais, la dernière évocation de Notre-Dame de Rocamadour se trouve à Melide, à 50 km de Saint-Jacques. Le but du pèlerinage est de faire entrer la statue dans la cathédrale de Compostelle, par la Porte sainte, où une réplique y restera à demeure, dans la chapelle de France.

Un blog (http ://rocamadour-compostelle.blog.pelerin.info) est mis à jour par Alain, le monsieur logistique du pèlerinage. On peut y suivre les différentes étapes jusqu’à l’arrivée à Compostelle et le retour de la vierge par bateau du finesterre espagnol au Finistère où se situe la chapelle Notre-Dame de Rocamadour de Camaret, protectrice des marins.

———————————————————–

Montréal-du-Gers. La Vierge noire de Rocamadour

La Dépêche (02/10/10)

Un pèlerin transportant la Vierge noire vers Saint-Jacques-de-Compostelle fait halte à Montréal./Photo DDM B. G.
Un pèlerin transportant la Vierge noire vers Saint-Jacques-de-Compostelle fait halte à Montréal./Photo DDM B. G.

Tout récemment, un groupe de randonneurs pèlerins, dont six de Rocamadour, est arrivé de Comdom pour se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle, transportant avec eux, sur un sac de portage spécifique, la Vierge noire. Elle sera présentée en ce lieu saint, le 6 octobre, au Pape. Après une exposition dans l’église Saint-Philippe et Saint-Jacques de Montréal-du-Gers et une prière avec l’abbé et des paroissiens, un apéritif était servi. Gérard Bézerra, maire ; Christian Horny et Jean Tichané, président de l’office de tourisme, assuraient l’accueil et l’intendance. Vers 14 heures, les pèlerins sont repartis en direction d’Eauze. La copie de la Vierge noire de Rocamadour (en bois de noyer) restera définitivement exposée dans la chapelle de la France de Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce même jour, une cinquantaine de randonneurs handicapés, qui arrivait de Moissac via des portions du GR 65, ont fait halte à Montréal pour se restaurer à la salle multimédia. L’après-midi, ils commençaient une randonnée depuis Bidalère vers Eauze. Montréal-du-Gers accueille, sur le GR 65 vers Saint-Jacques-de-Compostelle, de plus en plus de randonneurs venus du monde entier et cela malgré un débalisage de certaines portions du chemin par des personnes indélicates. ———————————————————– Le long voyage de la Vierge noire

Sud-Ouest, 1 octobre 2010
 Les pèlerins et la Vierge de Rocamadour (sur le dos d'un pèlerin) prêts au départ pour Pujols.  photo lutgarde detry

Les pèlerins et la Vierge de Rocamadour (sur le dos d’un pèlerin) prêts au départ pour Pujols. photo lutgarde detry

Penne-d’Agenais se trouve sur une alternative du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (GR 652) qui, passant par Rocamadour, rejoint le chemin du Puy-en-Velay à La Romieu (Gers), direction Saint-Jean-Pied-de-Port. À l’occasion de l’année jacquaire, de nombreuses animations ont eu lieu, avec en point d’orgue, le passage sur la commune les 17 et 18 septembre, de la Vierge noire de Rocamadour.

En effet, Rocamadour a souhaité participer et marquer cette année jacquaire par un événement exceptionnel, compte tenu de l’importance des liens historiques établis depuis plus de mille ans entre le sanctuaire marial et Compostelle. La Vierge noire, Notre-Dame de Rocamadour, chemine donc depuis le 25 juillet en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Au cours de son étape pennaise, pèlerins et randonneurs se sont joints au cortège venant de Tournon et la vierge est arrivée à Notre-Dame-de-Peyragude en soirée. La messe, suivie de la bénédiction des pèlerins, était célébrée par l’abbé Jean-Pierre Ortholan, recteur du sanctuaire, aidé de l’abbé Patrick Chassaigne, curé de la paroisse, l’abbé Ronan, curé de Rocamadour, et Alain Meulet, diacre.
La frontière en vue
Le samedi 18 septembre, après le petit déjeuner à la maison paroissiale de Port-de-Penne, la Vierge noire et 22 pèlerins ont repris la route pour Pujols, sur le chemin de Santiago. Ils passeront dimanche la frontière, Saint-Jean-Pied-de-Port – Roncevaux.

Avec des étapes de 17 à 30 kilomètres par jour, selon le parcours, la vierge doit arriver à Santiago de Compostela le 5 novembre. Pour son retour en France, elle sera prise en charge par l’école navale de la Marine nationale, embarquement au Cap Finisterre espagnol à bord de la goélette « L’Étoile », et arrivera le 8 décembre dans le Finistère français, à Camaret, et de là, retour à Rocamadour.

———————————————————–

Vierge de Rocamadour traverse le département

21 septembre 2010, hebdomadaire Le Petit Bleu du Lot-et-Garonne

[issuu layout=http%3A%2F%2Fskin.issuu.com%2Fv%2Flight%2Flayout.xml showflipbtn=true documentid=100924122914-59f05a7499324f17a3f02d20f31a899a docname=viergerocamadour username=pelerininfo loadinginfotext=Article%20sur%20la%20Vierge%20de%20Rocamadour showhtmllink=true tag=vierge width=300 height=213 unit=px]

———————————————————–

Avec la vierge noire, en provenance de Rocamadour, un groupe de pèlerins traverse le département
21 septembre 2010,  Michel Laffargue, Sud-Ouest

 Une trentaine de Lot-et-Garonnais, dont Nicole Fournié, qui a  porté la vierge noire entre Madaillan et le plateau de l'Ermitage, se  sont joints à l'équipe du fil rouge.  photo Émilie drouinaud

Une trentaine de Lot-et-Garonnais, dont Nicole Fournié, qui a porté la vierge noire entre Madaillan et le plateau de l’Ermitage, se sont joints à l’équipe du fil rouge. photo Émilie drouinaud

Lotois, Rémy a parcouru 10 fois les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Il vit sa onzième expérience au sein d’un groupe de huit pèlerins constituant le fil rouge de la procession partie de Rocamadour le 12 septembre et devant parvenir au terme de cette « balade » de 1 300 kilomètres, le 5 novembre, à Saint-Jacques-de-Compostelle, le jour de l’arrivée du pape en cette année jacquaire.

Rémy et ses amis ne cheminent pas seuls. Ils portent avec eux la vierge noire Notre-Dame de Rocamadour qui restera ex-voto dans la chapelle de France de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle. L’objectif du fil rouge est, tout au long du chemin, de sensibiliser les populations au rôle majeur que Rocamadour a joué dans l’histoire compostellane et de valoriser la voie de Rocamadour, sur les chemins de Compostelle.

Les membres du fil rouge et la vierge noire sont accompagnés au fil des journées par les paroissiens, prévenus de leur passage. Le principe veut que la commune ou la paroisse qui accueille la Vierge l’accompagne au moins lors de l’étape suivante. Ils étaient ainsi 70 au départ de Rocamadour, au sein d’un groupe s’amincissant ou grossissant selon la région traversée.

À Agen hierLe Lot-et-Garonne, où ils sont entrés jeudi dernier pour passer une première nuit à Tournon-d’Agenais, fait preuve d’une belle mobilisation. Arrière-grand-mère venant de Biarritz (64) pour vivre une grande partie du pèlerinage, Suzanne expliquait : « Nous avons été reçus royalement par beaucoup de maires et dans les paroisses, comme à Notre-Dame de Peyragude, à Penne-d’Agenais. »

Cette mobilisation s’est également faite autour de la Villeneuvoise Nicole Fournié, présidente des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle, association fondée il y a vingt ans pour promouvoir notamment le chemin de grande randonnée 652 reliant Rocamadour à La Romieu, dans le Gers. Elle appartenait au groupe qui participait, hier, à l’étape entre Madaillan et Agen. Madaillan où les pèlerins ont été accueillis par Katia et Marcel Chiocci à leurs tables et leurs chambres d’hôtes, au lieu dit la Michèle.

« Katia et Marcel s’inscrivent pleinement dans la démarche pèlerine », commentait le responsable, Rémy, au côté de Katia qui prenait part aussi à l’étape. D’autres étaient venus de plus loin, à l’exemple de la Mézinaise Colette de Saint-Exupéry, membre de l’association lot-et-garonnaise, qui soulignait « l’aide apportée par les élus et la Fédération française de randonnée ».

Une aide que le Villeneuvois Marc-Antoine Cassany de Mazet, qui a déjà effectué le pèlerinage une fois, aimerait plus importante. Aveugle accompagné de son chien guide, il regrettait que le chemin ne soit pas balisé par la coquille Saint-Jacques, emblème de Compostelle, avant d’insister sur la richesse patrimoniale de ce chemin et d’arriver en début d’après-midi à Agen où les pèlerins pouvaient assister à une messe dite par l’abbé Richer à la chapelle Notre-Dame du Bourg, où a dormi la vierge noire de Rocamadour.

Une vierge repartie ce matin vers Moirax, avant de traverser le Gers, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques et de franchir la frontière espagnole par Roncevaux.

Le pèlerinage peut être suivi au jour le jour sur http://rocamadour-compostelle.blog.pelerin.info/

———————————————————–

Sur les chemins avec la Vierge Noire
20 septembre 2010, Sud-Ouest

Rocamadour-Santiago, 1 287 km en portant la statue de Notre-Dame de Rocamadour, un pèlerinage parti le 12 septembre à destination de Saint-Jacques- de-Compostelle sera de passage sur la commune de Lamontjoie mercredi.

Après une halte à Penne-d’Agenais, Pujols, Agen, le pèlerinage de la Vierge noire sera à Moirax mercredi. A cette occasion, une veillée sera organisée dans la collégiale clunisienne, à 18 heures. Jeudi, vers 7 heures, départ vers Lamontjoie (19 kilomètres) l’arrivée est prévue vers 12 h 30 où s’effectuera la pause de la mi-journée. Suivra une visite de l’église et une présentation des reliques saint Louis aux pèlerins. Le cortège reprendra son chemin pour La Romieu (13 kilomètres) dans le Gers en début d’après-midi. La Vierge sera alors accueillie dans la collégiale et une messe sera célébrée à 18 h 30.

Les personnes intéressées pour accompagner les pèlerins peuvent s’adresser à la responsable au 06 17 59 65 40 ou avec Gabriel Saint Mézard de Lamontjoie au 06 73 46 52 82.

———————————————————–

La Vierge noire passe sur le chemin saint-jacques-de-compostelle
Publié le 15/09/2010 –  LaDepeche.fr

La Vierge noire de Rocamadour est déjà sur la route.
La Vierge noire de Rocamadour est déjà sur la route.

Rocamadour a souhaité marquer d’une pierre blanche cette année jacquaire. Depuis dimanche, six pèlerins « officiels », escortent la Vierge noire sur le sentier. Ils vont la convoyer depuis la cité mariale lotoise jusqu’à Santiago, soit un périple de 280 km en suivant, pour la partie française, le GR 652 et en utilisant la variante qui traverse le Lot-et-Garonne en passant par Agen.

Le cortège pénétrera dans notre département jeudi au niveau de Touzac, au nord, et le quittera mardi prochain par Lamontjoie avant d’embrayer sur le Gers limitrophe en direction des Pyrénées.

« Nous demandons aux gens de nous rejoindre sur le sentier pour accompagner la Vierge », déclare José Villegas, le secrétaire de l’association « Les Amis de Saint-Jacques en Lot-et-Garonne ». « C’est simple, il suffit de nous rejoindre le matin dans le village étape. Tous les départs se font à 8 heures et chacun doit être autonome », ajoute-t-il.

Les adhérents de l’association vont, à tour de rôle, épauler les pèlerins, mieux, lors de certaines étapes, ils ouvriront la marche avec des ânes.

La Vierge noire de Rocamadour devrait arriver dans la ville sainte le vendredi 5 novembre. Elle sera prise en charge par la goélette « L’Etoile » de la marine nationale qui la ramènera jusqu’à Brest le 8 décembre. La Vierge noire retournera à Rocamadour ensuite par la route

Une réflexion au sujet de « Revue de presse »

  1. Ping : De Uharte-Mixe à Saint-Jean-Pied-de-Port | Avec la Vierge Noire, de Rocamadour à Saint-Jacques de Compostelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>