Mille ans de Rocamadour ouverture du Jubilé

Le lundi 25 mars 2013 à 10h, Monseigneur Norbert Turini, accompagné de tous les prêtres et diacres du diocèse de Cahors, a présidé l’ouverture des 1000 ans du pèlerinage de Notre-Dame de Rocamadour. Il inaugure une année de festivités et actions de grâces, jusqu’au 8 décembre 2013.

Procession du 25 mars 2013

Ce lundi 25 mars, à 10H00, Monseigneur Norbert Turini, a inauguré le Chemin du Pèlerin, qui sera emprunté par des milliers de pèlerins en 2013, pour recevoir la grâce jubilaire!

Aujourd’hui nous accueillons la Joie présente en ce lieu depuis un millénaire où Marie, comme une bonne maman, nous a toujours été fidèle. Joie du cœur de Marie, joie de sa fidélité pour nous, hier, aujourd’hui et demain. Alors oui, au début de cette Semaine Sainte, le ton est donné : nous jubilons avec tous les pèlerins qui ont foulé le sol de ce sanctuaire, nous jubilons ensemble en accueillant le don de Dieu qui s’est  manifesté en Marie et qui est devenu visible à nos yeux par le Fils qu’elle nous offre encore et toujours ici.

Ce Jubilé est bien sûr un travail d’équipe, nous ne manquons pas de forces vives au sanctuaire vous le savez, mais c’est aussi une alliance, un travail commun, et je ne peux pas commencer cette ouverture du Jubilé sans évoquer celles et ceux avec qui ce Jubilé s’est bâti. Bien sûr je viens de les citer : l’équipe, les « forces vives » du sanctuaire, mais aussi la municipalité. Je tiens à saluer respectueusement et amicalement le maire de Rocamadour, le directeur de l’office du tourisme et mesdames et messieurs les adjoints et conseillers municipaux. Oui ce jubilé est un travail d’équipe, il faut le souligner.

Et bien sûr ceux qui sont toujours les bienvenus ici ce sont les pèlerins, tous les pèlerins, de toutes les nationalités, de tous les pays, de toutes les langues, et ce matin il y a un groupe que j’aimerais saluer particulièrement, c’est un groupe qui est venu tout spécialement de Conques, avec le frère Cyril, le prieur de la communauté des prémontrés de Conques. Comment ne pas évoquer aussi tous les bienfaiteurs, je pense en particulier à ceux qui ont contribué à la restauration de la Porte Sainte. Car le Jubilé est un passage, vous le verrez tout à l’heure nous franchirons symboliquement la Porte Sainte qui a été magnifiquement restaurée. Je ne veux pas oublier les commerçants, qui travaillent ensemble pour que ce Jubilé soit une belle réussite.

Aujourd’hui il y a aussi parmi nous les comptables du diocèse. Par leur présence ici, ils manifestent que ce service qu’ils rendent à l’Eglise est une mission qu’ils ont reçue. Et que leur travail contribue aussi à l’évangélisation. Il y a une manière évangélique de gérer les biens de l’Eglise, et aujourd’hui il viennent vivre spirituellement de l’intérieur, redécouvrir la dimension spirituelle de leur mission.

Que de bénévoles ici à Rocamadour ! Nombreux sont-ils et bienheureux sont-ils aussi de venir dans le sanctuaire car ils rendent service et reçoivent beaucoup. Vraiment sans eux le pèlerinage, le sanctuaire ne serait pas ce qu’il est. Je tiens à les accueillir de grand cœur avec affection et à les remercier de tout cœur. Parmi les bénévoles il y a aussi les séminaristes. J’ai parlé des prêtres, des diacres, des religieux et des religieuses. Je suis entouré ici des séminaristes et de quelques servants d’autel, ne les oublions jamais.

Et puis la foule immense que nul ne peut dénombrer, mais qui est une foule sainte, du moins en voie de sainteté. Rocamadour est une belle école de sainteté à l’école de Marie pour devenir des saints et des saintes. Et je crois que tous ceux qui passent ici : ces milliers, ces millions de pèlerins, touristes, pèlerins, visiteurs peu importe, sont touchés aussi par la grâce de Rocamadour, par le message de joie et d’espérance que Marie nous offre ici.

Nous avons aussi le grand bonheur aujourd’hui d’avoir des yeux et des oreilles qui sont là, ce sont les yeux et les oreilles des medias, et je tiens à les remercier, car grâce à leurs yeux et leurs oreilles, ce que nous vivons va être partagé avec des centaines et des milliers de personnes. Cela veut dire aussi qu’aujourd’hui nous sommes en communion avec la famille humaine et également l’Église universelle. Enfin bien sûr comment ne pas porter dans notre cœur et notre prière notre Pape François, qui d’ailleurs hier dans son homélie pour la messe des Rameaux et de la Passion nous a invités à la joie, à être des chrétiens joyeux et heureux. »

Monseigneur Norbert Turini, évèque du diocèse de Cahors-Rocamadour

Blog du

Blog du Jubilé

 

Les commentaires sont fermés.